Précédent
Suivant

Napoléon II a-t-il existé ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Napoléon II a-t-il existé ?

Portrait de Napoléon II

Selon vous, Napoléon II a-t-il existé ? Voilà une question souvent posée et qui reste souvent sans réponse claire. Eh oui, c’est plus simple de poser des questions que d’aller chercher les réponses. 🙂

 

Bon… Napoléon II a-t-il existé ?

La réponse est OUI ! Napoléon II était le fils et l’héritier de l’Empereur Napoléon I et de Marie-Louise d’Autriche (fille de François I d’Autriche, Empereur d’Autriche, Roi de Hongrie, Roi de Bohême, Roi de Lombardie-Vénétie et Empereur des Romains sous le nom de François II).

 

Sachez que Napoléon I (Napoléon Bonaparte) rêvait d’avoir un fils. D’ailleurs, Napoléon a divorcé de sa première épouse (Joséphine de Beauharnais), car celle-ci n’a pas pu lui donner l’héritier tant désiré.

Du coup, Napoléon épouse Marie-Louise d’Autriche et voit son souhait se réaliser. Elle met au monde un garçon le 20 mars 1811 au Palais des Tuileries, à Paris. Ce garçon a été baptisé Napoléon François Joseph Charles Bonaparte. C’est ce garçon qui devient à l’âge de 4 ans, Napoléon II. 🙂

Ainsi, à la question Napoléon II a-t-il existé, répondez toujours OUI. Cependant, vous verrez que Napoléon II a eu une existence éphémère et plutôt triste. 🙁

 

A quel moment Napoléon François Joseph Charles Bonaparte devient-il Napoléon II ?

La France ayant élargi son territoire grâce aux conquêtes militaires de son père, à sa naissance, le petit Napoléon est titré Roi de Rome. Il devient aussi Prince de Parme et reçoit de son grand-père paternel (l’Empereur François I d’Autriche) le titre de Duc de Reichstadt. Son père étant pris par des guerres successives, il ne le voyait quasiment jamais. 🙁

 

Sachez qu’à la suite de la percée des coalisons, l’Empire français est envahi en 1814 et la ville de Paris est prise. Napoléon I abandonne le pouvoir.

Pendant que Napoléon I est exilé de force à Elbe, son épouse part en Autriche avec le petit Napoléon qui perd alors ses titres de Prince impérial, de Roi de Rome et de Prince de Parme. Le petit Napoléon restera en Autriche toute sa vie en tant que Duc de Reichstadt.

 

En mars 1815, Napoléon s’échappe de l’île d’Elbe, il reprend le pouvoir et relance la guerre.

Le 22 avril 1815, par un Acte officiel, Napoléon I redonne à son fils le titre de Prince impérial.

 

Toutefois, le 8 juin 1815, Napoléon perd la bataille de Waterloo et n’est plus légitime au pouvoir.

Le 22 juin 1815, Napoléon abdique et déclare ceci : « ma vie politique est terminée, et je proclame mon fils, sous le titre de Napoléon II, Empereur des Français ».

 

Bien que son fils n’était âgé que de 4 ans, le Parlement et les autres institutions exécutives approuvent la volonté de Napoléon I. Napoléon François Joseph Charles Bonaparte devient alors Napoléon II alors qu’il se trouvait en Autriche (à Vienne). 🙂

 

Ainsi, une Commission gouvernementale dirigée par Joseph Fouché est mise en place pour définir la régence du nouvel empereur (pour gouverner provisoirement à sa place).

Cependant, étant un royaliste, très habilement, Fouché ne dirige pas l’Empire au nom de Napoléon II. Les actes officiels sont signés « au nom du peuple français » (une manière très subtile de ne pas citer Napoléon II).

De plus, alors que Napoléon II n’avait pas encore été annoncé officiellement, Fouché complotait avec les royalistes pour rétablir la Monarchie.

 

De ces faits, le 7 juillet 1815, les armées britanniques et prussiennes envahissent Paris et Louis XVIII est replacé au pouvoir. C’était le retour de la Monarchie…

 

Du coup, si vous faites le calcul, le règne de Napoléon II n’a duré que DEUX SEMAINES et il n’était pas en France. Son règne fut donc éphémère et plutôt théorique. 🙁

 

Si vous aimez l’histoire de France, maintenant, vous comprenez mieux pourquoi, après son coup d’Etat de 1851, Louis-Napoléon Bonaparte s’est proclamé Empereur des Français sous le nom de Napoléon III.

 

Les derniers jours de l’ancien empereur Napoléon II

Parti en Autriche à l’âge de 3 ans, quelques années plus tard, le jeune Napoléon (ancien empereur éphémère des Français) y démarre une carrière militaire. Il devient Colonel du régiment d’infanterie Nassau, mais sa carrière dans l’armée fut brève.

 

En effet, le jeune Napoléon (Duc de Reichstadt) meurt de la tuberculose à l’âge de 21 ans le 22 juillet 1832 au palais de Schönbrunn (à Vienne), après avoir agonisé longtemps dans la maladie. Peu avant sa mort, il déclara ceci : « Ma naissance et ma mort, voilà toute mon histoire. Entre mon berceau et ma tombe, il y a un grand zéro ». 🙁

 

Surnommé, après sa mort, l’Aiglon (du fait d’une pièce de théâtre écrite en 1900 retraçant sa courte vie), le Duc de Reichstadt est mort célibataire et sans enfant.

 

Enfin, retenez que pour améliorer son image auprès des Français, pendant l’occupation, Adolf Hitler fait rapatrier les cendres du Duc de Reichstadt en France.

Une cérémonie funèbre a été organisée aux Invalides le 14 décembre 1940 afin de rappeler le 100ème anniversaire du retour des cendres de Napoléon I en France.

Aux Invalides, la tombe du Duc de Reichstadt est située à côté de celle de son père. Sur sa tombe, on peut lire « Napoléon II – Roi de Rome ».

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Précédent
Suivant

Découvrez l'autre site de l'Equipe Débétiseur

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Débétisez-vous plus :-)

c’est quoi le Populisme ?
EMC

C’est quoi le Populisme ?

Selon vous, c’est quoi le Populisme ? Voilà un terme très courant en politique qui mérite d’être abordé. 🙂 Notez, tout d’abord, que le terme

Français

Ballade ou Balade ?

D’après vous, faut-il écrire Ballade ou Balade ? Voilà une question qui mérite une réponse claire 🙂 Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.