Précédent
Suivant

Comment la Crise de 1929 s’est propagée dans le monde entier ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Comment la Crise de 1929 s’est propagée dans le monde entier ?Selon vous, Comment la Crise de 1929 s’est propagée dans le monde entier ? Vous n’en savez probablement rien. 🙂

Pour rappel, la Crise de 1929 désigne la crise économique provoquée par le Krach boursier du 24 octobre 1929 à New York du fait d’une spéculation particulièrement forte.

Le « comment » et le « pourquoi » de la propagation de cette crise sont étroitement liés. On ne peut pas comprendre comment cette crise américaine s’est propagée si on ne sait pas pourquoi elle s’est propagée à d’autres pays. 🙁

 

Pourquoi la Crise de 1929 s’est propagée dans le monde entier ?

Sachez que dès 1913, les Etats-Unis sont reconnus comme la 1ère puissance économique mondiale. Les Etats-Unis connaissaient un niveau de croissance particulièrement élevé.

Grâce aux accords de libre-échange, les banques, les entreprises et des hommes d’affaires américains investissaient et prêtaient de l’argent à des banques, à des entreprises et à des hommes d’affaires dans d’autres pays. Du coup, le monde entier et plus particulièrement de pays européens et d’Amérique latine devaient de l’argent aux Américains.

Ce libéralisme a créé une interdépendance économique entre certains pays et régions. Cela veut dire, par exemple, que l’économie allemande ou brésilienne se portait bien si celle des Etats-Unis restait performante.

De ces faits, lorsque la Crise de 1929 a éclaté, l’effondrement de l’économie américaine a automatiquement provoqué la chute de plusieurs économies à travers le monde. Voilà comment la Crise de 1929 devient rapidement une crise économique mondiale.

 

Bon… Intéressons-nous maintenant aux mécanismes de propagation de cette crise. Comment la Crise de 1929 s’est propagée dans le monde entier ?

Voici les éléments à retenir pour comprendre comment cette crise a touché rapidement d’autres pays :

 

1- L’effondrement de l’économie américaine provoque l’effondrement de l’économie de tous les pays qui « tournaient » grâce à l’argent prêté par les banques, les entreprises, les hommes d’affaires américains et leurs divers investissements.

 

2- Le rapatriement des capitaux américains

La crise économique a provoqué une crise sociale sévère (faillites, chômage, pauvreté…). Les Américains, les entreprises américaines n’avaient plus les moyens de rembourser leurs crédits.

Ainsi, ayant accordé facilement des crédits à des particuliers et à des entreprises avant la crise, les banques américaines se sont retrouvées avec les caisses vides.

Pour essayer de survivre, les banques américaines et les investisseurs américains décident alors de rapatrier massivement leurs capitaux.

Cependant, en rapatriant leurs capitaux, au début des années 1930, ils provoquent la faillite de plusieurs banques (la Banque kreditanstal en Autriche, la Danat Bank en Allemagne…) et des entreprises étrangères auxquelles ils avaient prêté d’importantes sommes d’argent. Voilà comment d’autres pays ont vu leur économie s’effondrer. 🙁

 

3- Le protectionnisme mis en place par les Etats

Pour rappel, le protectionnisme est une politique mise en place par un Etat afin de protéger les entreprises de son territoire de la concurrence étrangère. Le protectionnisme consiste à freiner les importations à travers une hausse des taxes douanières.

Au moment de la Crise de 1929, le Président américain Herbert Hoover est le premier à appliquer le protectionnisme.

D’autres Etats à travers le monde décident également de mettre en place un protectionnisme économique pour tenter de sauver leurs entreprises.

Ainsi, des pays comme le Brésil (qui vivait de l’exportation de café), Cuba (dont le sucre représentait 75% de ses exportations), l’Argentine (qui exportait massivement du bétail)… se sont retrouvés asphyxiés par le protectionnisme. 🙁

Le protectionnisme n’a donc pas été bénéfique pour l’équilibre économique. Il a, au contraire, détruit le commerce international et aggravé la crise mondiale. Il faut savoir que la baisse des importations ne favorisait pas une large consommation de produits et services locaux tout simplement parce que dans tous les pays, les consommateurs n’avaient plus d’argent pour acheter. 🙁

 

4- Les dévaluations pratiquées par les Etats

A titre de rappel, la dévaluation désigne une baisse volontaire de la valeur d’une monnaie nationale par rapport à celle d’autres pays. Cette technique financière permet, entre autres, d’augmenter les exportations des entreprises du territoire de l’Etat qui décide de dévaluer sa monnaie.

Sachez que pour relancer ses exportations, des pays comme le Royaume-Uni (en 1931), les Etats-Unis (en 1934), la France (en 1936) ont décidé de dévaluer leur monnaie.

Cependant, la dévaluation pratiquée par ces Etats et bien d’autres n’a produit qu’un désordre monétaire mondial. 🙁

 

Enfin, retenez que les mécanismes de propagation de la Crise de 1929 se sont reproduits en Europe et ont entraîné des crises sociales ayant eu, pour certaines, des conséquences mondiales.

En Allemagne, Adolf Hitler a profité de la misère sociale et des 6 millions de chômeurs qui comptait le pays (un tiers de la population active) pour faire des promesses qui l’ont conduit au pouvoir en 1933. Vous connaissez la suite… 🙁

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Précédent
Suivant

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Ecoutez gratuitement des livres audios pendant 1 mois et sans engagement ! Plus de 400 000 livres disponibles (romans, bien-être, indépendance financière, life style, biographies...)

Audible

Débétisez-vous plus :-)

c’est quoi la métonymie
Français

C’est quoi la métonymie ?

Selon vous, c’est quoi la métonymie ? Avouez que vous n’en savez rien 🙂 Démarrons donc la séance de rappel 🙂 Notez, tout d’abord, que

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.