Aller au contenu

Qu’est-ce que la Crise de 1929 ?

Qu’est-ce que la Crise de 1929 ?D’après vous, qu’est-ce que la Crise de 1929 ? Eh oui, vous en avez entendu parler, mais vous ne savez pas réellement ce qu’elle représente 🙂

 

Bon… Qu’est-ce que la Crise de 1929 ?

La Crise de 1929 désigne la crise économique provoquée par le crach boursier du 24 octobre 1929 à New York du fait d’une spéculation extrêmement forte. Cette crise américaine s’est propagée dans le monde entier. 🙁

 

Quelle est la cause principale de la Crise de 1929 ?

 

Curieusement, la cause principale de la Crise de 1929 est la Croissance des années 1920. La Croissance des années 1920 a provoqué la Crise de 1929, car il s’agissait d’une croissance déconnectée de la réalité.

 

En effet, Après la 1ère Guerre mondiale, entre 1918 et le début des années 1920, les pays capitalistes retrouvent la Croissance.

 

La Croissance des années 1920 est extrêmement forte aux Etats-Unis (première puissance économique mondiale depuis 1913). Grâce au Taylorisme et au Fordisme, les usines produisent énormément. En 1929, les Etats-Unis produisent 40% des produits manufacturés commercialisés dans le monde.

 

Aux Etats-Unis, les années 1920 ont été appelées les « Roaring twenties » (les années folles). Les banques prêtent facilement de l’argent et les Américains profitent pour tout acheter à crédits.

 

Les Banques et les entreprises américaines investissent massivement à l’étranger et prêtent de l’argent dans le monde entier. A la Bourse de New York (Wall Street), la spéculation atteint des niveaux records.

 

Cependant, cette Croissance cache des failles. 🙁 Les Américains ne réalisent pas qu’il y a une surproduction de biens et de services. L’Offre est beaucoup plus importante que la Demande. De ce fait, beaucoup de marchés (dont le marché automobile) se retrouvent saturés d’invendus.

 

La Bourse étant déconnectée de la réalité des marchés, les investisseurs continuent à spéculer, à acheter et à vendre des actifs sans se rendre compte qu’il n’y plus de demande.

 

Ainsi, la Crise de 1929 éclate lorsque la Bourse se reconnecte à la réalité des marchés. Les investisseurs constatent, entre autres, la forte baisse du prix du fer, de l’acier ainsi que l’effondrement des profits dans le secteur industriel et plus particulièrement dans le secteur automobile. Eh oui, le marché étant saturé de voitures invendues, on a moins besoin de fer et d’acier pour fabriquer de nouvelles voitures. 🙁

 

De ces faits, le jeudi 24 octobre 1929, de nombreux spéculateurs décident de vendre massivement leurs actions. Près de 17 millions d’actions industrielles sont mises en vente à des prix particulièrement bas (trois fois moins chères par rapport aux prix habituels), mais personne ne les achète. 🙁 On assiste alors à un Krach boursier. Wall Street s’effondre le jeudi 24 octobre 1929. Voilà pourquoi, ce jour-là a été baptisé « jeudi noir ».

 

Quelles sont les conséquences immédiates de la Crise de 1929 aux Etats-Unis ?

 

Dans les jours qui suivent le jeudi 24 octobre 1929, l’effondrement de la Bourse se poursuit. La Crise boursière provoque ainsi une Crise bancaire et une Crise sociale qui déclenchent l’effondrement de l’économie américaine.

 

La Crise boursière provoque une Crise bancaire, car les banques ayant prêtaient facilement de l’argent durant les années 1920, les spéculateurs, les usines, les entreprises, les salariés n’ont pas cessé de demander des crédits bancaires pour faire des affaires ou pour effectuer des achats.

 

Les spéculateurs achetaient des actions avec des crédits bancaires (en 1929, 4 actions sur 5 étaient achetées à crédit). Les entreprises se développaient en faisant des crédits et les particuliers achetaient des maisons, des voitures, de l’électroménager, des voyages… à crédits.

 

Ainsi, après le Krach boursier, les spéculateurs, les entreprises et les particuliers n’étaient pas capables de rembourser leurs crédits. De ce fait, la plupart des banques se sont retrouvées sans liquidités et ont fait faillite alors que les déposants se présentaient aux guichets pour récupérer leur argent.

 

La Crise bancaire entraîne ainsi la chute de l’économie américaine. 29 000 entreprises font faillite dès 1929, la production industrielle baisse de 50% et le chômage explose (il passe de 3% en 1929 à 25% en 1933).

 

Parallèlement à la Crise bancaire, une Crise sociale extrêmement violente éclate. Les Etats-Unis n’ayant pas de système de protection sociale, les personnes ayant perdues leur travail se retrouvent dans la rue. 🙁 Des milliers de « petits » d’actionnaires se retrouvent ruinés et dans la rue. 🙁

 

Du jour au lendemain, des milliers d’Américains dépendent des foyers sociaux pour se nourrir et pour ne pas dormir dehors.

 

En bref, la Crise boursière a très vite détruit l’économie américaine et provoqué une Crise bancaire et sociale, car si la Consommation s’arrête, la Production s’arrête également. Si on n’a plus besoin de produire ou si on n’a plus les moyens de produire, on licencie les travailleurs et les usines/entreprises ferment. Si les travailleurs n’ont plus de salaire, ils ne peuvent plus subvenir à leurs besoins et ils tombent dans la misère. De plus, si les consommateurs n’ont plus d’argent, ils ne peuvent pas rembourser leurs prêts bancaires et les banques s’écroulent également. 🙁

 

Enfin, retenez que les conséquences de la Crise de 1929 auraient pu être évitées par la Réserve fédérale américaine à travers l’injection de milliards de dollars dans le système bancaire pour empêcher la faillite des banques.

 

Pour rappel, en 2008, les Etats européens et occidentaux ont sauvé les banques de la faillite en y injectant de milliards d’euros ou de dollars.

 

Voilà tout ! 🙂

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Débétisez-vous plus :-)

Qui était Christophe Colomb ?
Histoire

Qui était Christophe Colomb ?

Eh oui, qui était Christophe Colomb ? Normalement, ce patronyme ne vous est pas inconnu et vous connaissez les faits de ce monsieur. Peut-être pas

Ce qui faut ou ce qu'il faut ?
Français

Ce qui faut ou Ce qu’il faut ?

Selon vous, doit-on écrire Ce qui faut ou Ce qu’il faut ? Vous hésitez probablement 🙂 Vous n’êtes pas certain(e) de connaître la bonne réponse

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.
error: Ce contenu est protégé et constitue une propriété intellectuelle du Média Débétiseur.