Pourquoi les conquêtes musulmanes ont-elles été aussi rapides et nombreuses ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Pourquoi les conquêtes musulmanes ont-elles été aussi rapides et nombreuses au Moyen âge ?Savez-vous pourquoi les conquêtes musulmanes ont-elles été aussi rapides et nombreuses au Moyen âge ? Aucune idée ? 🙂

Rappelons, tout d’abord, que les conquêtes musulmanes avaient :

Un objectif religieux : au nom du Djihad, propager l’islam et convertir le plus grand nombre de territoires ;

Un objectif politique : conquérir des territoires pour faire grandir la reconnaissance et la renommée des Musulmans ;

Un objectif économique : conquérir des territoires pour s’approprier leurs richesses, leurs savoirs et créer des nouvelles sources d’impôts.

En seulement 100 ans (entre 632 et 732), les Musulmans ont conquis la quasi-totalité du Proche-Orient, l’Afrique du Nord (de l’Egypte à l’Atlantique), l’Inde et même l’Espagne. En effet, ils ont réussi à créer le plus grand empire du Moyen âge.

Bon… Pourquoi les conquêtes musulmanes ont-elles été aussi rapides et nombreuses au Moyen âge ?

Deux facteurs expliquent ces conquêtes rapides et cette énorme expansion de l’islam :

1- Les Cavaliers arabes :

Les soldats des Califes étaient d’excellents cavaliers. Au 7ème siècle, lorsque les Califes décident de conquérir les territoires voisins de l’Arabie (appartenant aux Empires perses et byzantins), sur des chevaux ou des chameaux, équipés d’arcs, de sabres et d’un harnachement léger, les soldats des Califes pouvaient se déplacer rapidement et avaient une puissance de frappe supérieure à celle de leurs adversaires qui combattaient à pied et avec des armes lourdes à manier.

 

2- La tolérance :

Les Musulmans faisaient preuve d’une tolérance incroyable pour l’époque. Ils ne forçaient pas les peuples conquis à se convertir à l’islam 🙂

En effet, les Musulmans avaient créé le statut de Dhimmi (« Protégé ». Ce terme désigne une personne non-musulmane en terre d’islam. Par ailleurs, Dhimmi signifie « gens du livre » pour faire référence au livre saint de référence des Chrétiens et des Juifs, à savoir la Bible). Le statut de Dhimmi accordait aux non-Musulmans des droits et des devoirs.

Chaque Dhimmi pouvait continuer à pratiquer sa religion à condition de payer un impôt (la Djezya). En payant la Djezya, ils bénéficiaient également de la protection de leurs maisons, de leurs églises et de leurs familles.

Sachez, par exemple, qu’après la conquête de la Syrie, le Calife Omeyyade Al-Wâlid 1er demanda aux ouvriers de préserver l’Eglise chrétienne Saint Jean-Baptiste lorsqu’il a fait construire la Grande Mosquée de Damas sur l’emplacement occupée par ladite église. La Mosquée a été construite autour de l’église pour permettre aux Chrétiens de continuer à s’y recueillir.

Enfin, notez que bien qu’elle cachât des intérêts économiques, au Moyen âge, en Syrie et en Palestine, les peuples pensaient que la grande tolérance des Musulmans, l’expansion rapide de l’islam et la puissance des Cavaliers arabes étaient la preuve que Dieu était musulman. Du coup, les peuples se convertirent massivement à l’islam.

Voilà tout ! 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Découvrez l'autre site de l'Equipe Débétiseur

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Débétisez-vous plus :-)

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.