Aller au contenu

« À ce que je sache » correct ou pas ?

« À ce que je sache » correct ou pas ?Selon vous, « À ce que je sache » correct ou pas ? Vous n’en savez rien ? 🙂

« À ce que je sache » est une formulation très utilisée. Si vous ne l’avez jamais entendue, vos oreilles ne sont pas sur la bonne planète. Partez les rejoindre 🙂

 

Bon… « À ce que je sache » correct ou pas ?

Observez ces phrases…

À ce que je sache, David Lemoche n’a jamais volé de chèvre.

À ce que je sache, David Lemoche était chez lui au moment où la chèvre de monsieur Da Silva a été volée.

– Pour ce qui est de la chèvre de monsieur Da Silva , à ce que je sache, ils étaient deux voleurs : Jean Lechien et Maxime Lecochon. 

 

Alors… Que constatez-vous ?

Rien probablement. Et vous vous dites, peut-être, que ces trois phrases sont correctes. Cependant, il est important de retenir qu’« À ce que je sache » est une formulation incorrecte. Cela ne se dit pas 🙂

Bien que cette formulation sonne juste « à l’oreille », sa construction à + ce + que est lourde et elle remplace, en réalité, des éléments grammaticaux utilisés pour évoquer une information en notre possession (par exemple, des pronoms possessifs tels que « ma », « ta », « sa »…) ou pour quantifier/isoler/préciser (pour, pour autant…).

A titre d’exemple, si Cédric Lebarge apprend que Maxime Lecochon ne se brosse pas les dents, il sera en possession d’une information. Il aura donc à SA possession une information.

Si David décide de partager cette information avec d’autres personnes, il pourra dire : « A ma connaissance, Maxime Lecochon ne se brosse pas les dents ».

Cette phrase est correcte, car pour évoquer une information en sa possession, Cédric Lebarge a utilisé un pronom possessif, à savoir « ma ».

 

Retenez donc que pour évoquer une information en votre possession vous devez utiliser un pronom possessif (ma, ta, sa, notre…) ou une locution permettant de quantifier/isoler/ préciser (pour ce que, pour autant…). 🙂

Ainsi, n’utilisez pas la formulation À ce que je sache ni de variantes telles que : « À ce que je sais », « à ce qu’il paraît », « à ce qu’on dit », « à ce que j’ai compris », « à ce qu’on m’a raconté »

De ces faits, à la place des formulations ci-dessus, utilisez plutôt des locutions telles que : « À ma connaissance », « pour autant que je sache » ou encore « pour ce que j’en sais ».

En effet, ces locutions expriment les seules informations en votre possession sur un sujet donné, c’est-à-dire, les informations qui vous sont parvenues sur un sujet considéré.

 

Enfin, vous l’avez compris, la formulation « À ce que je sache » est incorrecte car on ne retrouve pas dans sa construction des éléments grammaticaux utilisés pour exprimer la possession ou pour quantifier/isoler/préciser.

Voilà tout ! 🙂

 

Voici l’un des meilleurs livres de Débétiseur à se procurer ou à offrir à un proche.

Voilà tout ! 1 – Tout le monde peut comprendre les règles d’orthographe

Découvrez ici Voilà tout ! 1 – Tout le monde peut comprendre les règles d’orthographe.

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Débétisez-vous plus :-)

Français

Quel est le synonyme de synonyme ?

D’après vous, quel est le synonyme de synonyme ? Curieuse question n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est une question très intéressante 🙂 Nous avons tous

C’est quoi l’Exode rural ?
Géographie

C’est quoi l’Exode rural ?

Eh oui, c’est quoi l’Exode rural ? Normalement, cette notion ne vous est pas totalement inconnue. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.
error: Ce contenu est protégé et constitue une propriété intellectuelle du Média Débétiseur.