Aller au contenu

C’est quoi la Charia ?

C’est quoi la Charia ?Selon vous, c’est quoi la Charia ? Voilà un terme particulièrement médiatisé, mais dont les fondements ne sont pas assez connus 🙂

 

Notez, tout d’abord, que le terme Charia (الشَّرِيعَة en arabe) signifie « Chemin » ou « Voie ». Comme vous le savez, ce terme est associé à la religion musulmane.

 

Comme vous pouvez le constater, ce terme, souvent associé à l’horreur et au terrorisme, a pourtant une signification (« Chemin » ou « Voie ») bien éloignée des interprétations macabres qu’on lui prête.

 

Sachez qu’après la mort du Prophète Mahomet (le 8 juin 632), Othman (l’un des successeurs de Mahomet) a réuni les notes sur les paroles de Mahomet à propos de l’islam. Ces notes sur les révélations et les commandements du Prophète vont donc constituer le Coran.

Le Coran met donc en avant les enseignements, les révélations et les commandements du Prophète.

 

De nos jours, en fonction du profil des pays ou des groupes d’individus de confession musulmane, ces enseignements, ces révélations, ces commandements sont interprétés de façon différente et constituent une voie remplie de règles sociales et religieuses que l’on doit suivre pour rester dignes aux yeux de Dieu. C’est donc à ce niveau qu’on parle de Charia.

 

Bon… C’est quoi la Charia ?

Vous l’avez probablement compris, la Charia est la voie à suivre pour respecter la Loi de Dieu.

 

La Charia encadre donc la vie sociale et religieuse des croyants pour qu’ils respectent les 5 piliers de l’islam, mais aussi d’autres aspects rappelés dans la Sunna (la tradition musulmane) tels que les règles alimentaires à respecter, la tenue vestimentaire à adopter…

 

Dans ce sens, comme un code de conduite à tenir, la Charia dicte les règles sociales et religieuses à suivre, la Charia dit ce qui est interdit et la Charia fixe les sanctions à infliger à celles et ceux qui ne suivent pas la voie pour respecter la Loi de Dieu.

 

C’est pour cette raison qu’en Occident, on considère que la Charia est la Loi islamique.

 

Cette définition occidentale est en partie juste, surtout lorsqu’elle concerne des pays musulmans sunnites (pays où le pouvoir politique et le pouvoir religieux sont détenus par une même personne).

 

Cependant, tel qu’évoqué ci-dessus, la Charia est l’objet d’interprétations diverses. Ces diverses interprétations sont dues au fait qu’il n’existe pas de texte qui décrit formellement la Charia.

 

En effet, sur les 6 236 versets qui constituent le Coran, le terme Charia n’est cité qu’UNE SEULE FOIS dans le Coran :

« Puis, Nous t’avons mis sur la voie de l’Ordre. Suis-la donc et ne suis pas les passions de ceux qui ne savent pas ». (Sourate 45, verset 18).

 

Du coup, la conception de ce que doit être la Charia se fait sur l’interprétation globale qu’un Etat ou qu’un groupe d’individus se fait du Coran et de la Sunna.

 

Voilà pourquoi certains pays musulmans ont une représentation assez dure de la Charia et imposent, par exemple, aux femmes des châtiments traditionnels tels que la lapidation ou encore l’amputation en cas d’adultère.

 

D’un autre côté, d’autres pays musulmans ont une vision moins idéologique, voire traditionaliste de la Charia et l’associent essentiellement au respect de quelques principes religieux.

 

Enfin, pour approfondir les sujets évoqués dans ce merveilleux texte, n’hésitez pas à feuilleter le livre le plus clair au monde sur ces sujets, à savoir, Voilà tout ! 3 – L’Empire musulman 🙂

Voilà tout ! 🙂

Découvrez les 100 livres les plus vendus en France

(Liste actualisée toutes les heures)

Voir le Top 100 ici

Débétisez-vous plus :-)

De bons amis ou Des bons amis ?
Français

De bons amis ou Des bons amis ?

Selon vous, doit-on écrire/dire De bons amis ou Des bons amis ? J’ai de bons amis ou J’ai des bons amis ? Laquelle de ces

Abonnez-vous à nos textes

Inscription gratuite. Vos données sont utilisées uniquement pour vous envoyer un e-mail chaque vendredi à 20h annonçant la publication de nouveaux textes.
error: Ce contenu est protégé et constitue une propriété intellectuelle du Média Débétiseur.